Nos Actualités

  • Nouveau design avec pour thème la tempête de neige !
  • Nomination d’Henry Mills comme modérateur du forum.
  • Benevolentiae Nam homines in homines omnia erunt fides Nam in omnia omnibus vivere omnibus circumfluere

Partagez | 
 

 I got my eyes on you | Rebecca Melah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: I got my eyes on you | Rebecca Melah   Jeu 15 Jan - 13:06



I got my eyes on you. ▬ ft. Rebecca Melah

Une belle journée ensoleillée s’annonçait. Les enfants jouaient dans la neige à l’extérieur, les amoureux se promenaient main dans la main à travers les flocons qui tombaient doucement du ciel afin de créer un beau tapis blanc. Cela rendait Mark malade. Lui et la joie, ça faisait deux. Celui-ci était resté au lit espérant qu’une tempête allait ravager la ville de Storybrooke le lendemain.

Alors qu’il planifiait de faire la grâce matinée, il eut une merveilleuse idée. Pourquoi ne pas rendre la vie de quelqu’un un enfer. Il bondit hors de son lit, enfila ses vêtements, son manteau et ses bottes et se dirigea à l’extérieur. Alors qu’il défilait dans les nombreuses rues de Storybrooke, il ne pouvait qu’apercevoir des sourires et qu’entendre des rires. Cela le rendait de plus en plus de mauvaise humeur. Chaque bonhomme de neige soigneusement construit était détruit par un simple coup de pied de la part du jeune homme qui souriait au son des pleures d’enfants et aux questionnements en colère des parents.

Assis sur le bord du trottoir, Mark avait passé des heures à marcher dans les rues enneigés de Storybrooke. Oui, détruire les bonhommes de neige avait été plaisant pendant quelques minutes, mais après une dizaine, il n’y avait plus de plaisir là-dedans. Alors qu’il s’était décidé de retourner à la maison, la voix d'une fillette capta son attention. Il posa son regard noisette droit devant lui là où il vit une petite fille aux cheveux blond sautillé partout.
   
 
▬ Regarde maman! Regarde ma peluche!  

Un sourire mesquin s’afficha sur les lèvres du jeune homme qui se leva immédiatement. Il traversa la rue afin d’entrer dans le magasin au nom du Repaire Douille afin de voir ce qui s’y trouvait. À l’intérieur, il y avait que des enfants qui courraient partout en riant et en s’excitant devant les nombreux jouets. Le magasin était plein et il était presque impossible d’y marcher dans tomber nez-à-nez avec un parent exaspéré. À la caisse se trouvait une jolie jeune femme à la chevelure doré. Elle semblait calme et habitué à ce genre de journée très occupé. Cependant, Mark put capter quelque chose de différent chez elle. Malgré la joie qui régnait partout dans cette boutique, le jeune homme ressentit une certaine haine qui passait à travers la jeune femme. Un sourire s’afficha aussitôt sur les lèvres de l’ancienne créature qui décida de jouer le rôle du client. Puisqu’il y avait du monde partout, il pouvait se permettre de l’observer sans que celle-ci s’en rende compte.

Petit à petit, la boutique se vidait et devenait de plus en plus calme à la grande joie de Mark qui pouvait finalement respirer. Tous ces enfants joyeux, une peluche chacun à la main, cela l’exaspérait au plus haut point. Alors que les derniers clients quittèrent le magasin, satisfait, Mark allait quitté à son tour, heureux de ce qu’il a pu analyser en la caissière. Malheureusement pour lui, la voix de celle-ci retentit derrière lui, ce qui l’obligea de faire volte-face. Il devait jouer au jeu auquel il était un expert. Le jeu de l’hypocrisie et de la manipulation. Il avait pu déduire que la jeune femme était en pleine soif de vengeance envers un jeune homme répondant au nom de Stéphane, auparavant appelé Simba. Vengeance égalait la plupart du temps la mort et cela sonnait comme de la douce musique aux oreilles de la créature. Il afficha un de ses sourires des plus accueillants et répondit à la question de la jeune femme en prenant sa voix la plus douce et calme.
   
 
▬ Merci, mais je ne fais que regarder. Vous voyez, je ne connais pas trop les alentours et je n’ai jamais croisé votre magasin. J’étais intrigué.  

Il faut dire que Mark est tout de même un très bon acteur ayant joué à ce jeu toute sa vie. Il était rare que quelqu’un devine ses réelles intentions du premier coup.
   
 
▬ Quelle journée occupé ! Je ne sais pas comment vous faites pour contrôler tous ces petits monstres en même temps !  

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I got my eyes on you | Rebecca Melah   Ven 16 Jan - 18:42



Qui dit hiver dit forcément fêtes de fin d'années !


Voilà ce qu'avait indiqué Régina à tous les commerçants de Storybrooke aux grands désespoirs de certains. Car cela indiquait bien aussi qu'il faudrait songeait à baisser le prix de leurs meilleurs produits, mais pour Rebecca ce n'était pas un soucis.

Son magasin fonctionnait bien et même plus que d'ordinaire avec l'arrivée de nouveaux personnages des divers mondes dont elle ignorait l'existence.


C'est donc avec un sourire chaleureux que la jeune femme aux cheveux dorés retenus par une épingle chinoise reçut ses premiers clients pressés devant la porte de sa boutique au moment où l'horloge sonna 10h00 du matin.

Comme elle le craignait, la neige n'avait pas stoppé les citoyens de la ville, mais cette peur s 'estompa quand elle leur proposa à leur arrivée une tasse de chocolat chaud et un beignet à la fraise, veillant à ce qu'ils ne s'aventurent pas dans les rayons avec leur consommation, n'ayant aucune envie de voir une tâche de confiture ou de chocolat sur une des peluches mises en vente.


Vint ensuite la vrai complication de son travail.

Il lui fallut s'armer encore plus de patience que d'ordinaire pour calmer l'excitation palpable des enfants et assouvir le désir de satisfaire le choix des parents.


Comme vous vous en doutez, les peluches partirent la plupart comme des petits pains à la plus grande satisfaction de Rebecca qui ne put dissimuler ce sourire qui évoquait le plaisir du succès de son commerce.

Son sourire s'effaça instantanément quand une femme se posta devant sa caisse, sans enfant et sans peluche. Son regard était froid et laisser clairement sous entendre qu'elle avait quelque chose d'important à lui dire.


Shenzi ... En quoi puis-je t'aider ?

- M'aider je ne sais pas, mais répondre à mes questions cela sera nécessaire.

Se pinçant la lèvre inférieure, Rebecca se tapissa dans l'ombre du magasin, empoignant son alliée par le bras pour ensuite lui demander sur un ton ferme.

Bon explique moi ce qu'il y a ?

- Ce qu'il y a ?! C'est que je ne te reconnais plus ! Où est passé cette lionne qui voulait à tous pris prendre sa vengeance sur Simba ?Il est ici bon sang ! On a tous sentit sa présence, toi la première, mais tout ce que tu sais faire c'est jouer les commerçantes bienveillantes et batifoler avec ce Brian dont je t'ai dit de te méfier !

Un léger grognement gratta la gorge de Rebecca qui s'écarta de l'ancienne hyène tacheté, tentant de calmer son coeur qui battait à vive allure après avoir entendu le prénom de la personne auquelle elle tenait le plus.

Je sais très bien ce que j'ai à faire Shen ... N'ai aucun doute là dessus, ma vengeance je la tiens du creux de ma main. Il ne me reste plus qu'à préparer un plan. Il est hors de question que je fasse la même erreur que Scar. Quant à Brian, laisse le en dehors de tous ças'il te plaît ... Je ne veux pas qu'il soit inclus dans tout cela.

Ces mots apaisèrent un court moment Shenzi qui répliqua alors sur un ton menaçant.

- Dans ce cas ne traîne pas pour trouver le moyen de l'attaquer sans porter des soupçons sur nous trois.

Cela énerva Tanya qui saisit Shenzi par les épaules, n'hésitant pas à marquer son sentiment en serrant sa prise sur elle.

Réfléchis un peu, nous ne serons jamais assez puissants tous les quatre. Aussi intelligente que je suis, Simba , ou Stéphane vu qu'il s'appelle comme ça dans ce monde, ne se laissera pas duper longtemps par ma personne. Il faut à tous prit trouver d'autres personnes qui seraient éventuellement arrivés ici au même moment que lui. De plus, il est avec sa famille et on ignore combien de membre la représente. Donc autant jouer la carte de la prudence si tu veux mon avis.

La clochette de sa boutique résonna une énième fois, l'obligeant à déporter son regard sur l'entrée où se tenait un homme mystérieux dont elle n'avait pas le souvenir de l'avoir rencontré.

Maintenant si tu veux bien disposer, j'ai des clients qui attendent.

Shenzi ne se fit pas prier et quitta le repaire douillé sans lui jeter un regard.

Soulagée de voir qu'elle avait toujours le contrôle sur ses alliées, Rebecca s'autorisa deux minutes de repos afin de se recoiffer pour ensuite retourner s'occuper du reste des clients présents.

Une demi-heure plus tard, le magasin fut vide de présence humaine ... enfin presque. Il restait cet homme qui avait fait le tour de la boutique dans tous les sens comme s'il cherchait quelque chose en particulier.


Toujours mal à l'aise devant des personnes qui ne faisaient pas partie de son cercle intime, Rebecca se contenta de demander de sa voix accueillante.

- Vous cherchiez quelque chose peut être ?

L'homme en question se tourna vers elle dans un geste si rapide que se demanda pendant un bref moment si elle avait bien fait de lui adresser la parole.

Le simple fait qu'il lui adressa un sourire, sans doute parce qu'elle s'intéressait à lui et que sa voix qu'elle imaginait froide et dénué de bons sentiments se fit douce, mit en confiance la vendeuse.


Merci, mais je ne fais que regarder. Vous voyez, je ne connais pas trop les alentours et je n'ai jamais croisé votre magasin. J'étais intrigué.

Décidément c'était la période des nouveaux arrivants !

Cette simple réflexion mentale fit naître un rire discret chez Rebecca qu'elle ne tarda pas à faire taire, tenant à rester pour le moment courtoise et serviable.

Quelle journée occupé ! Je ne sais pas comment vous faites pour contrôler tous ces petits monstres en même temps !

Bon cette fois-ci il réussit à la faire rire pour de bon.

Il était vrai que les cris de joies des enfants quand ils rentraient dans sa boutique et le fait qu'elle devait surveiller constamment que chacun d'eux n'aille pas trouver sa réserve avait tendance à prendre toute son énergie et pourtant ...

La patience et l'amour des enfants doit en être les principales raisons j'imagine.

Répondit elle sur un ton rêveur pour ensuite se rappeler qu'elle avait oublié quelque chose.

Oh attendez moi un moment je reviens !

S'excusa l'ancienne lionne mystique qui se dirigea au fond du magasin pour revenir quelques minutes plus tard avec deux tasses fumantes poser sur un plateau accompagné de deux beignets à la fraise.

- Comme on dit, après l'effort le réconfort. Et puis j'imagine qu'il n'y a rien de telle pour accueillir un nouveal arrivant.

Déposant le plateau sur le comptoir, Rebecca s'installa sur la chaise et avala une gorgée de sa boisson préférée pour ensuite faire part de sa curiosité naissante.

- J'imagine que vous devez être un peu perdu ici, mais au fond on s'y fait. Ici toute créature à sa place ou presque. Fées, Sorcières, princes, princesses, animaux divers et variés. Je crois que j'en ai vu de toutes sortes ici depuis mon arrivée.

Fronçant légèrement des sourcils sur un air faussement suspicieux, la blonde rajouta, serrant sa tasse tiède contre elle.

- Au premier regard je vous verrais plus comme quelqu'un ayant vécu dans un monde magique. Je ne sais pas ... une personne comme le magicien d'Oz par exemple.

Après avoir prononcé le dernier mot, Rebecca eut une légère grimace et rajouta sur le ton de la moquerie.

Non ça ne peut pas être possible car tout le monde sait que le magicien d'Oz, Dracula, Franckeinstein où que sais-je ne sont que des mythes pour faire peur aux enfants.

Oui elle parlait beaucoup, mais le fait d'être de nouveau seule dans la boutique en ayant comme unique compagnie un inconnu qui avait l'air de boire ses paroles lui permettaient de décompresser après pareille journée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I got my eyes on you | Rebecca Melah   Sam 17 Jan - 12:24



I got my eyes on you. ▬ ft. Rebecca Melah



   
 
▬ La patience et l'amour des enfants doit en être les principales raisons j'imagine.  

À ces mots, Mark fit une petite grimace lorsqu’elle ne le regardait  pas. Comment aimer ces choses pleines d’amour, de joie et d’espoir ? Alors qu’elle était partie chercher quelque chose à l’arrière de la boutique, Mark en profita pour laisser tomber un soupir. Il n’était pas facile de sourire ainsi sans arrêt !
   
 
▬ Comme on dit, après l'effort le réconfort. Et puis j'imagine qu'il n'y a rien de telle pour accueillir un nouvel arrivant.  

Il dessina à nouveau son sourire hypocrite à ses lèvres lorsque la caissière fut de retour avec des breuvages et de la nourriture. Mark s’approcha du comptoir là où elle avait déposé les gourmandises et prit délicatement le breuvage fumant avant d’en prendre une petite gorgée.
   
 
▬ J'imagine que vous devez être un peu perdu ici, mais au fond on s'y fait. Ici toute créature à sa place ou presque. Fées, Sorcières, princes, princesses, animaux divers et variés. Je crois que j'en ai vu de toutes sortes ici depuis mon arrivée.  

Mark hochait la tête comme s’il écoutait ce qu’elle était en train de dire alors qu’en fait, il était en train de fouiller dans ses pensées. Il voulait en savoir plus sur cette idée de vengeance. Cependant, comment lui faire cracher le morceau sans amener des soupçons.  
   
 
▬ Au premier regard je vous verrais plus comme quelqu'un ayant vécu dans un monde magique. Je ne sais pas ... une personne comme le magicien d'Oz par exemple.  

Le jeune homme arqua un sourcil. Elle jouait au jeu de la devinette maintenant ? Mark prit alors une autre gorgé de sa boisson chaude laissant alors la caissière parler.  
   
 
▬ Non ça ne peut pas être possible car tout le monde sait que le magicien d'Oz, Dracula, Frankenstein où que sais-je ne sont que des mythes pour faire peur aux enfants.  

Le jeune homme faillit s’étouffer avec sa gorgé. Des mythes pour faire peur aux enfants ? Il l’avait souvent entendu celle-là. Il était lui-même qualifié comme légende ou mythe afin d’empêcher les enfants de s’aventurer dans les forêts, seuls, la nuit. Il est vrai qu’on lui avait donné un physique à faire peur et aussi des pouvoirs à faire glacer le sang. Cependant, il devait jouer le jeu pour le moment. S’il pensait trop à son passé, celui-ci allait le rattraper dans le moment présent et le faire délirer. Alors qu’il sentait que son passé prenait possession de son corps, il ferma rapidement les yeux et afficha un grand sourire.  
   
 
▬ Ah oui. On peut très bien dire que ces contes font peur aux enfants. J’en ai entendu beaucoup lors de ma jeunesse.  

Il ouvrit les yeux et posa son regard chaleureux sur la jeune femme. Heureusement pour lui, ceux-ci n’avaient pas tourné au noir complètement. Cela arrivait souvent lorsque le Slenderman prenait possession du corps de Mark. Alors qu’il croyait que tout était sous contrôle, la radio qui se trouvait sur le comptoir se mit à faire des bruits étranges et sourds. Mark afficha une grimace sur son visage. C’était bien sûr de sa faute, mais il ne devait pas le laisser paraitre. Lorsque le problème fut régler par la jeune femme, le noiraud arqua un sourcil.  
   
 
▬ Ça arrive souvent ce genre de chose ?  

Puis, il laissa échapper un petit rire afin de calmer l’atmosphère. Il posa sa tasse sur le comptoir et présenta sa main.
   
 
▬ Au fait, je me nomme Mark James.   

Tous deux se serrèrent la main. Toujours un sourire aux lèvres, Mark ajouta :
   
 
▬ Et à qui ais-je l’honneur ?   

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I got my eyes on you | Rebecca Melah   Dim 18 Jan - 9:04



- Ah oui. On peut très bien dire que ces contes font peur aux enfants. J'en ai entendu beaucoup lors de ma jeunesse.


Rebecca s'abstenu d'afficher une grimace amicale.

Elle ne pouvait pas prétendre la même chose de son côté étant donné qu'autrefois elle ne faisait que chasser des proies faciles dans la forêt en tant que lionne et lorsque la malédiction avait frappé son destin avait bifurqué provisoirement dans la vente de jouet pour enfants.

S'apprêtant à changer de sujet, la jeune femme plaqua brusquement ses deux mains sur ses oreilles en entendant la petite radio poser sur le comptoir émettre des bruits aigus qui auraient eu le don de la pousser à exploser l'appareil contre un des murs si elle était seule ce qui n'était pas le cas. Elle se contenta donc de débrancher l'appareil, vérifier l'état du câble et de la prise murale pour ensuite le re-brancher avec précaution. Après une bref vérification, il s'avéra que le problème fut résolu à son soulagement qu'elle exprima par le biais d'un soupire discret.

- Ça arrive souvent ce genre de choses ?

Tout comme l'inconnu, Rebecca ria légèrement.

- Non c'est bien la première fois que ça arrive. C'est bizarre on aurait dit qu'il y avait comme des ... mauvais ondes ou un truc dans le genre qui l'empêchait de fonctionner correctement. C'est étrange.

Dit elle sur un ton qui se voulait courtois.

Néanmoins le fait que ce dysfonctionnement n'apparut que maintenant, au moment même où elle discutait avec l'homme ténébreux lui apparut comme une énigme à résoudre.

Un regard interrogateur apparut lorsque l'homme lui tendit une main en sa direction.


- Au fait, je me nomme Mark James.

Ravie de mettre enfin un nom à ce visage, Rebecca lui serra la main.

- Et à qui ais-je l'honneur ?

Aussi étonnant de sa part que cela puisse paraître, Rebecca n'enleva pas sa main de l'emprise de Mark, se contentant de répondre à sa question par une autre interrogation.


- Vous voulez savoir quoi ? Qui je suis ici ou celle que j'essaie d'être de nouveau ?

Eh oui, Tanya n'était pas idiote et avait vite comprit que Mark n'était pas resté dans la boutique par hasard pendant autant de temps juste pour contempler chaque rayon garnie de peluche. Non maintenant elle avait cette étrange impression, qu'il ne l'avait peut être pas espionner car cela voudrait dire qu'elle tirait des conclusions hâtives, mais qu'il avait eu en tête de venir la voir elle précisément. Pourquoi ?

Cette fois -ci elle retira sa main de celle de l'homme et répondit, un sourire narquois sur ses lèvres.


- Pour faire court je ne suis qu'une simple vendeuse de peluche qui répond au nom de Rebecca Melah ou bien très rarement à sa véritable identité que seul mes amis de longue date connaissent.

Elle avait terminé sa phrase sur un ton un peu plus provocateur. Certes c'était pour lui donner du courage face à l'homme qu'elle connaissait à peine, bien qu'elle se demandait intérieurement comment il allait réagir.



Dernière édition par Rebecca Melah le Jeu 29 Jan - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I got my eyes on you | Rebecca Melah   Mer 28 Jan - 12:09



I got my eyes on you. ▬ ft. Rebecca Melah



   
 
▬ «Vous voulez savoir quoi ? Qui je suis ici ou celle que j'essaie d'être de nouveau ?»  

Un sourire mesquin se dessina sur les lèvres de Mark et son regard devint plus froid, alors que la jeune femme avait posé son regard ailleurs. Elle était plus intelligente qu’il le pensait. Elle retira sa main de l’emprise du jeune homme mystérieux qui croisa les bras afin d’écouter ce qu’elle avait à dire.  
   
 
▬  «Pour faire court je ne suis qu'une simple vendeuse de peluche qui répond au nom de Rebecca Melah ou bien très rarement à sa véritable identité que seul mes amis de longue date connaissent.»  

Ses dernières paroles résonnaient dans la tête de Mark qui voulut afficher une grimace. Finalement, elle allait être plus dure à atteindre. Il afficha à nouveau son petit sourire charmeur avant d’hocher la tête.  
   
 
▬  «Enchanté de vous connaître, mademoiselle Melah.»  

Il devait trouver un moyen, et vite, de lui faire cracher le morceau. Alors qu’il allait repartir une conversation, une jeune femme entra brusquement dans le magasin. Rebecca semblait bien la connaitre puisqu’elle afficha une grimace en la voyant. Celle-ci fit signe à Mark de dégagé. Celui-ci recula de quelques pas afin de laisser la femme passé. Une discussion commença entre les deux jeunes femmes. Elles se criaient presque par-dessus la tête. Le jeune homme faisait semblant d’ignorer leur conversation alors qu’il écoutait tout ce qu’elles se disaient. Il put entendre le nom de Simba et le nom d’un certain Brian. Elles parlaient de vengeance. Après quelques minutes, la jeune femme répondant au nom de Shenzi quitta le magasin de Rebecca en colère. Mark leva légèrement le sourcil et se retourna vers la belle blonde.   
   
 
▬  «Une cliente en colère ? »  

Mark jouait à l’innocent qui n’avait rien entendu. Alors qu’il allait continuer, un autre client entra le magasin. Agacé, le jeune homme afficha une grimace. Il n’allait jamais pouvoir être tranquille en compagnie de Rebecca. Il tenta alors de contrôler le nouveau client qui s’arrêta brusquement. Un sourire apparu sur les lèvres de Mark lorsqu’il put enfin prendre possession de son esprit. Il fit en sorte que Rebecca garde son regard sur l’homme afin qu’elle ne suspecte rien. Le client s’approcha d’une tablette rempli de peluches et l’agrippa. Il l’a fit tomber au sol ce qui fit une bruit sourd. Toutes les peluches étaient éparpillées au sol.  Mark lâcha finalement prise de l’esprit de l’homme qui revint à lui et semblait bien confus lorsque Rebecca l’ordonna de quitter son magasin. Quant à Mark, il afficha un sourire de satisfaction lorsqu’il vit le client le fixer avec horreur. L’homme fuit le magasin comme si la mort le poursuivait. Le jeune homme mystérieux posa son regard noir sur Rebecca qui ramassait les peluches. Celui-ci l’aida donc à ramasser et remit même l’étagère en place.   
   
 
▬  «Ce n’est pas votre journée…»  

Mark posa son regard doux sur la jeune femme afin de tenter de la réconforter. Le jeune homme lui fit signe de retourner derrière son comptoir et qu’il allait s’occuper de ranger. Il dû le répéter puisqu’elle ne semblait pas vouloir laisser un client le faire à sa place. Mais elle finit par succomber. Après avoir rangé toutes les peluches, Mark sentit un malaise qui lui était très familier. À chaque fois qu’il utilisait ses pouvoirs, il avait un moment de faiblesse. C’était le désavantage. Il alla donc s’appuyer contre le comptoir tout en baissant la tête. Puis, après quelques secondes, il leva la tête affichant à nouveau un sourire.  
   
 
▬  «T’inquiète, ça m’arrive à tous les jours.» 

Il avait dit cela ayant croisé le regard de Rebecca qui semblait se demander ce qui lui arrivait. De plus, c’était la première fois qui la tutoyais depuis son arrivé.   

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I got my eyes on you | Rebecca Melah   Jeu 29 Jan - 17:42


«Enchanté de vous connaître, mademoiselle Melah.»

Rebecca hocha la tête en guise de gratiture et s'apprêta à vouloir en savoir plus sur lui, sur ses origines ( si tout de fois il ne se montrait pas aussi secret qu'elle)  quand la porte du nid douillé s'ouvrit violemment laissant apparaître cette personne qui avait tendance à la suivre comme son ombre.

Shenzi était de retour et ne semblait pas porteuse de bonnes nouvelles ce qui n'étonnait guère l'ancienne lionne mythique qui afficha ironiquement un air de surprise sur son visage pour ensuite demander à Mark d'un geste de la main, de quitter les lieux.

L'homme s'écarta de quelques mètres, près de l'entrée pour tout dire tandis que la blonde guida son " alliée" au même endroit où elles avaient eu leur première discussion et c'est d'une voix calme, mais néanmoins laissant apercevoir un début de colère, qu'elle l'interrogea sur son retour à la limite d'un comédien de théâtre.

- Que se passe t-il encore ?

- C'est vrai ce que tu as dit à Brian ?

Demanda aussitôt une Shenzi sur la défensive.

A cette question Rebecca croisa ses bras et leva les yeux au ciel tout en questionnant à son tour d'un air penaud.

- Qu'est ce que je lui ai dit pour que tu viennes comme une furie dans MON magasin ?

Shenzi se rapprocha dangereusement de la jeune femme qui ne recula pas, préférant serrer des dents, préparant une main qui était prête à s'abattre sur le visage si nécessaire.

- Il paraît que tu lui a dit tes sentiments envers lui ... Et quel sentiment ! Je croyais que s'en était fini avec ces conneries ! Que tu ne voulais pas prendre le risque de perdre ce qui te faisais ta force.

- Il m'aime ! Ses sentiments sont les mêmes que les miens ! Que voulait tu qu'on fasse ? Qu'on s'ignore ? Qu'on continue d'être à couteau tirer pour ton bon plaisir ?!

Le ricanement sinistre de Shenzi fit naître un début de colère chez l'ancienne féline lorsque ses mots percutèrent ses oreilles.

- Ma pauvre amie ... C'est un poisson ! Si par malheur on retourne dans nos vies antérieures, ça sera finie de votre pathétique histoire d'amour, car il t'aura vite oublié crois-moi sur parole.

En guise de réponse, la jeune femme hocha négativement de la tête, sachant très bien qu'on voulait la faire doute sur sa relation avec Brian.


Mais elle savait qu'elle se trompait. Pas après ce qu'ils venaient de vivre en une soirée.

Sentant que sa tentative était vouée à l'échec, Shenzi décida d'aller au bout de sa pensée.

- J'espère sincèrement pour toi qu'il n'y a eu rien d'autre qu'un simple repas.

Lâcha froidement la charognarde qui sentit l'ambiance se refroidir et le visage de Rebecca virer légèrement au rouge alors qu'elle répliqua sur un ton assuré.

- Ma vie privé à Storybrooke ne te regarde pas chère Shenzi et si tu venais encore à remettre en doute que ce soit ma capacité à ne pas mélanger celle-ci ou bien le risque que je serais capable de prendre pour avoir ma revanche sur Simba, je me verrais agir en conséquence.

Devant le regard interrogateur de son interlocutrice, Rebecca afficha un sourire narquois, laissant bien sous-entendre qu'elle était capable de passer à l'acte.

- Si je m'en rappelle bien, ce sont les lions qui vous ont bannis toi et tes petits camarades ? Et si je ne m'abuse, j'en suis un également et donc, en droit de mettre un terme à vos minables vies si j'en jugerais nécessaire.

- Tu n'en es pas capable !

Lança la jeune femme à l'intention de la gérante qui se contenta d'émettre un son semblable à celui d'un grognement hostile avant de montrer la porte du doigt.

- Je vais me gêner ! Maintenant fout-le-camp avant que cela ne dégénère !

Cette fois-ci se fut bel et bien Tanya qui prit la parole, sentant ses doigts se contracter et son coeur battre à vive allure, comme s' il la mettait au défi d'aller plus loin que ce qu'elle avait fait malheureusement envers Brian.

L'ancien hyène tacheté savait que la moutarde montait au nez de la jeune blonde qui garda cet air sévère sur son visage et ce jusqu'à ce qu'elle soit partit pour ensuite baisser sa garde un court moment.

«Une cliente en colère ? »

Mince elle l'avait complètement oublié celui-là. En même temps elle ne pouvait pas lui reprocher de s'être montré discret durant la conversation qu'elle venait d'avoir.

Malheureusement elle n'eut pas le temps de lui dire un seul mot que la porte du magasin s'ouvrit de nouveau, une personne entra à son tour et ne ressemblait en aucun cas à un des amis de Shenzi. Du moins pour Rebecca qui sentit un léger frisson parcourir son échine lorsque l'homme en question s'avança vers elle, s'arrêta un bref moment comme s'il essayait de se rappeler la raison de sa venue pour ensuite agripper une étagère de peluche qu'il tira de toutes ses forces, faisant chuter chaque objet un par un.

- Non mais vous êtes tarés ou quoi ?! Qu'est-ce qui vous prend de vous en prendre à ma boutique comme ça sans raison ?!

L'homme en face d'elle avait l'air prit de court en se rendant compte de ce qu'il venait de faire, tremblant légèrement et tentant de prendre la parole, mais sans succès, chaque mot n'était que du cafouillage aux oreilles de Rebecca.

Cette dernière ramassa une première peluche, la posa sur son comptoir puis dit d'une voix qu'elle tenta de maitriser.

- Foutez le camp d'ici.

- Je vous jure Mademoiselle Melah que ce n'était qu'un simple accident, je ...

- DEHORS ! ALLEZ DU BALAI JE NE VEUX PLUS VOUS REVOIR ICI !

Il en fallut pas plus à l'individu pour quitter les lieux, n'en revenant pas qu'une personne comme elle, droite, juste, toujours à vouloir rendre service, hausse le ton et reste indifférente aux excuses.

Se passant une main dans sa chevelure dorée, Rebecca posa un regard attristé sur la scène qui tenait sous ses yeux azur. Une dizaine de peluche se retrouvaient à même le sol, l'étagère en bois poser par-dessus.

Ignorant totalement la présence de Mark, elle entreprit de ranger les jouets, mais fut interrompue par une main masculine qui percuta doucement la sienne au moment où elle ramassa l'étagère.

«Ce n'est pas votre journée...»

Bizarrement, le fait qu'il lui dise cela rassura Tanya qui se contenta de le fixer, esquivant un petit sourire, la voix légèrement nostalgique.

- Je devrais en avoir l'habitude depuis tant d'années et pourtant ... Je hais ce genre de journée. Cela me donne cette désagréable impression que je n'ai pas fait correctement mon travail.


Un embarras immédiat s'empara d'elle lorsqu'il lui demanda d'aller au comptoir, lui certifiant qu'il allait remettre chaque peluche à leur place.

- Non voyons enfin ... Ce n'est pas à vous de le faire.

Hélas pour elle, Mark était une vraie tête de mule, tout aussi décidée qu'elle sur ses décisions et ainsi elle ne put rien faire contre cette ordre qui n'en était pas réellement un.

Assise sur la chaise du comptoir, elle observa d'un regard amusé, l'homme ténébreux placer chacun de ses petits protégés à l'endroit qu'il leur était dû.

Quelques minutes après, Mark s'appuya à son tour au comptoir devant Rebecca qui se sentit blêmir en se rendant compte qu'il semblait faire un début de malaise.

Elle posa une main affectueuse sur son bras et lui demanda d'une voix bienveillante.

- Est-ce que ça va ?

«T'inquiète, ça m'arrive à tous les jours.»

Ah tient il se mettait à la tutoyer maintenant ?!

S'interrogea Rebecca qui ne réfléchissa pas plus longtemps sur cette question sans queue ni tête, préférant s'attarder sur l'état du jeune homme.

- Ca doit être un véritable fardeau pour toi. Tu es sûr que ça va aller ? Tu veux peut-être que je fasse quelque chose pour toi ?

Dit-elle sur le même ton de voix qu'elle avait emprunter la fois précédente, vraisemblablement inquiète.

Elle quitta son comptoir pour ensuite l'inviter à s'asseoir à sa place, priant intérieurement pour que cela s'arrange.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I got my eyes on you | Rebecca Melah   

Revenir en haut Aller en bas
 

I got my eyes on you | Rebecca Melah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes
» [Cinéma] Eyes wide shut
» [Rebecca] Un mail et une Visite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le coin Jeux :: Coin des habitués du forum :: Corbeille-